Droits des travailleurs au Qatar: un courrier dénonce les témoignages «payés»

No Tags | Non classé

le 16.10.2016, 24heures.ch par Alain Jourdan
Depuis deux ans, les Qataris dénoncent une manœuvre fomentée par un cabinet d’influence basé en Australie, pays qui n’aurait jamais digéré d’avoir perdu l’organisation de la Coupe du monde. Le dernier épisode en date est une lettre que le parlementaire et ancien vice-président de l’ITUC pour la zone Asie-Pacifique, Gongalla Sanjeeva Reddy, vient d’adresser au directeur général de l’OIT, Guy Rider. L’accusation qu’il porte est gravissime.La situation des travailleurs migrants employés au Qatar et aux Emirats arabes unis continue à enflammer les couloirs du Bureau international du travail (BIT). Deux pays, le Qatar mais aussi l’Inde, qui fournit un important contingent de travailleurs sur les chantiers de la Coupe du monde de football 2022, crient à la manipulation chaque fois que la Confédération syndicale internationale (ITUC) et le Bureau international du travail (BIT) dénoncent l’exploitation des ouvriers étrangers sur les chantiers qataris ou lorsque les deux organisations avancent le chiffre de centaines voire de milliers de victimes par accident sur ces mêmes chantiers.

Il affirme détenir la preuve que l’ONG belge qui a fourni à l’ITUC les témoignages d’anciens ouvriers employés sur des chantiers au Qatar a versé de l’argent pour obtenir ces confessions à charge. Gongalla Sanjeeva Reddy ajoute que dans deux cas, les intéressés ont reconnu avoir porté des accusations non conformes à la réalité. Il demande à ce que l’ITUC cesse sa collaboration avec cette ONG qui a fourni les témoignages sur lesquels s’est en partie appuyé le Bureau international du travail pour établir son rapport sur les conditions de vie des travailleurs étrangers sur les chantiers de la Coupe du monde de football 2022.

Source : http://www.24heures.ch/monde/moyen-orient/qatar-courrier-denonce-temoignages-payes/story/17103768